Mairie de Lectoure

Département du Gers en région Midi-Pyrénées.

Exposition « Il était une fois le territoire » Avec Sabine Delcour et Géraud Soulhiol

Retour

Le 31-10-2017

À travers l’usage de médiums et techniques variés – photographies argentiques à la chambre, dessins, grand mural en photomontage, objets, sculptures, images projetées – les deux artistes conviés pour l’exposition d’automne – hiver au Centre d’art et de photographie de Lectoure approchent la notion de territoire. Le territoire, espace géographique, réel, traversé, le territoire recomposé, objet de rêve et d’utopie, fenêtre sur l’intime.

La photographe Sabine Delcour accorde une grande importance au paysage, principalement sous une forme sauvage, résistante, que les images se situent dans des environnements urbains ou ruraux. Elle interroge par son travail photographique la notion de lieu et les rapports de l’homme avec son environnement.

Sabine Delcour pratique une photographie de terrain, physique, charnelle. En prise directe avec les éléments, à la manière des arpenteurs des temps anciens, il est question de marche, d’observation et de patience. Les projets débutent par une forme d’enquête. Elle se relie ainsi à la mémoire et à l’histoire des lieux en collectant des récits d’habitants qui vivent sur les territoires. L’approche ne reste cependant pas documentaire. Les récits, souvent en creux, invisibles, nourrissent son imaginaire et constituent le lien clandestin et secret entre elle et les paysages traversés.

Certaines récurrences formelles sont clairement affirmées dans son écriture photographique : la taille des images, la verticalité des formats – qui contrarie l’une des conventions les plus établies du paysage –, les marques laissées visibles du support technique – bords noirs, encoches et références au plan-film –. Les prises de vues sont réalisées à hauteur d’homme, permettant au regardeur de s’inscrire dans le paysage. Le travail à la chambre photographique grand format 4 x 5’’, posée au sol avec un trépied, donne une esthétique singulière à ses photographies. Cette esthétique est renforcée grâce à la bascule (ou tilt-shift), technique qui lui permet de définir une zone de netteté étroite et de renforcer le flou partout ailleurs, créant des effets de profondeur de champ. Les zones de flou focalisent le regard sur le chemin tout en accentuant la perspective. Cela génère une profondeur, différentes trajectoires suggérant un ailleurs, un au-delà du cadrage photographique comme pour suggérer que ces paysages sont habités par l’esprit des lieux.

Le Centre d’art et de photographie de Lectoure présente deux séries de Sabine Delcour : Cheminements (2005 – 2009), treize photographies de 117 x 96 cm, et Paysages fabriqués (2015), cinq boîtes à lumière. Se déployant à la verticale dans un format monumental, les photographies de la série Cheminements célèbrent, questionnement et manipulent les codes de la photographie de paysage. Réalisée dans le cadre de plusieurs séjours de résidences artistiques, la série réunit un ensemble de chemins, de sentiers tracés dans la nature, à l’écart des villes et issus de plusieurs régions en France. Absente du cadre des images, la présence humaine n’est perceptible que par la trace de son passage, l’empreinte laissée dans le paysage. Cette proposition ne relève ni d’une géographie territoriale, ni d’un itinéraire précis mais d’une topographie de l’ordre de l’intime.

 

Géraud Soulhiol développe une œuvre expansive, arborescente, aux directions multiples dans laquelle le dessin a une place prépondérante. Il recompose des territoires à partir d’éléments réels et crée des contre-mondes. Il étend son territoire de recherches, petit à petit, un peu la manière d’un explorateur.
Les explorateurs des temps anciens recomposaient les cartes à partir de leurs souvenirs. Géraud Soulhiol reconstitue des mondes, ré-agence des motifs et des images collectés. On peut parler d’une forme de banque de données, des images du monde comme des éléments de décor dans lesquels il puise pour récréer de nouveaux territoires fictionnels, mutants et anachroniques. L’art de jouer avec les échelles, l’utilisation des angles et points de vue, des différentes formes de perspective, des vues en plongée, de la symétrie participent de la puissance évocatrice de ses œuvres.

Géraud Soulhiol est un dessinateur d’intérieur prolixe. Le trait est précis, minutieux, et les dessins d’une exécution fine et délicate foisonnent de détails. Un dessin qu’il pratique sur des supports et des techniques diversifiés. Dans les séries La vue (2012 – 2014) et Huit Hectares Quarante Six (2014), on découvre l’usage du café soluble sur des sous-tasses en céramique. Dans la série -Terre ! (2015), il utilise l’aquarelle, la gouache et le porte-mine sur du papier Canson.

Son travail convoque l’histoire, l’humour ainsi que de nombreuses références qui offrent une multiplicité d’interprétation. Les sources d’inspiration de ses motifs sont vastes : l’architecture au sens large, les sciences naturelles, le monde végétal (avec un goût prononcé pour les champignons), la Tour Eiffel de Gustav Eiffel, l’univers de Jules Verne (scaphandriers, monstres marins), la peinture ancienne (avec notamment le motif de la tour de Babel ou encore le moulin suspendu au rocher, tous deux issus des œuvres La Tour de Babel et Le moulin et la Croix (1564) de Pieter Bruegel L’Ancien).

Certains dessins, issus notamment des séries -Terre !, Les bosquets (2012), La bataille (2011) et L’exploration (2011) réunissent de petits éléments ordinairement localisables dans tous les paysages traversés (poteaux électriques, arbres…) mais aussi des modèles canoniques d’architecture communément présents dans le monde entier (stades, ponts, parcs d’attraction, tours…). La fonctionnalité, l’usage réservé à ces architectures est secondaire. Il s’agit d’architectures réelles qui côtoient bien souvent des architectures fantasmées, inventées.

Au Centre d’art et de photographie de Lectoure, Géraud Soulhiol intervient directement sur les murs des salles de l’étage et propose une installation murale invasive. Ce grand mural en impression numérique est un photomontage réalisé à partir d’images satellites sur lequel sera déployée une sélection d’œuvres des séries -Terre !, La vue et Huit Hectares Quarante Six, ainsi qu’une sélection de la série Natures mortes (2010). Le dispositif projeté Le Hublot, dérive déambulée sur le logiciel Google Earth sera également visible pendant l’exposition.

 

Autour de l’exposition
Rendez-vous

Vernissage
Samedi 18 novembre à partir de 11h
À 11h : rencontre avec les artistes et Martine Michard, directrice de la Maison des arts Claude et Georges Pompidou à Cajarc. À 12h : vernissage / brunch.

Marché de Noël avec des artistes du Gers
Samedi 9 et dimanche 10 décembre
Venez chiner vos cadeaux de Noël et rencontrer les artistes… Café, thé, goûters en vente sur place. Le samedi à 18h, apéro « auberge espagnole ». Le centre d’art s’occupe des boissons, apportez de quoi grignoter !

Fête de la lumière
Mercredi 13 décembre de 10h à 18h
Le centre d’art s’associe à la médiathèque et au Bleu de Lectoure pour la fête de la lumière de Lectoure : teinture Tie & dye, gravure et lecture de contes
Conférence – soupe
Vendredi 12 janvier à partir de 18h30
Conférence de Sabine Delcour prolongée par un temps d’échanges informels autour d’une soupe. Le centre d’art fournit le pain et prépare la soupe, maison ! Apportez le vin et le fromage

Samedi family
Samedi 13 février de 14h à 18h
Fabrication de microcosmes végétaux avec Magic Nature et ses bulles de nature.

Workshop animé par un artiste
Samedi 10 février de 10h à 17h
Tirages argentiques sur céramique. Apportez vos négatifs ! Pour adultes et ados.

Samedi family
Samedi 3 mars à 16h
Visite en lecture avec Lectoure à voix haute et jeux de société en famille : « Tous les chemins mènent à l’oeuvre ».

   

Visites

Visite commentée
Samedi 9 décembre à 16h
Avec Amandine, médiatrice du centre d’art.

Visite avec l’artiste
Samedi 27 janvier à 16h
Avec Géraud Soulhiol. Thé, café et goûter offerts.

Sur rendez-vous
Visites commentées possibles sur rendez-vous. Renseignements : mediation@centre-photo-lectoure.fr.

Ateliers jeunes enfants

Sapairlipopette c’est mercredi
(6 – 10 ans)
Mercredis 22 novembre, 6 et 20 décembre.
Mercredis 10 et 24 janvier, 14 février.

Mercredis impairtinents
(11 – 15 ans)
Mercredis 29 novembre.
Mercredis 17 et 31 janvier, 7 février.

Scolaires & périscolaires

Visite spéciale enseignants le mercredi 29 novembre 2017 à partir de 13h30.
Accueil des scolaires, de la maternelle au post-bac, du lundi au vendredi, toute la journée.
Inscriptions auprès d’Amandine Ginestet, chargée de médiation culturelle et des publics : mediation@centre-photo-lectoure.fr.

 

 

Agenda

  • Du 24 Novembre 2017 au 26 Novembre 2017

    9èmes Rencontres avec les Métiers d'Art

    Trois jours pour venir découvrir et admirer le travail d'une cinquantaine d'artistes et artisans d'art.Une occasion unique de comprendre comment travaillent les artistes et de... Lire la suite

Newsletter

Votre nom
Votre mail